Jamie O'Brien, le déjenté du surf hawaiien

"Salut, je m'appelle Jamie O'Brien. Je pratique le free surf. Mes amis m'appellent James. Je suis né le 09 juin 1983 à Kahuku à Hawaï. Mon talent caché est le surf. Si la vie devait se résumer à une phrase ce serait vis la vie au jour le jour et garde le sourire. La personne la plus importante pour moi est mon père Micko. J'adore manger l'ahi poke frais (plat d'origine hawaïenne à base de thon). J'aime écouter Bob."

C’est difficile à croire quand on regarde la série Who Is JOB, mais fut un temps, Jamie O’Brien était un surfeur qui se prenait un peu au sérieux.

Au début des années 2000, si vous cherchiez Jamie O’Brien, vous aviez des chances de le trouver chez lui, à Hawaï, à s’entrainer dur sur le spot de Pipeline pour la prochaine compétition. Le hic, c’est qu’il n’appréciait qu’à moitié cette vie. Mais que pouvait-il faire ? Tout lâcher ? Y-avait-il une troisième voie ?

Du jour au lendemain, l’Américain change tout : on le retrouve en train de brûler le règlement officiel de l’ASP, il s’embrouille sur Twitter avec Kelly Slater et opte définitivement pour une approche plus libre de la vie de surfeur.

Mais les sessions libres ne vous emmènent pas toujours très loin. Passé 30 ans, il est un peu rasoir de continuer à faire des airs sans que personne ne vous regarde. Jamie, qui aura 32 ans en juin, en est bien conscient. D’ailleurs, pour éviter de tourner en rond, il a choisi de devenir le joker du surf et a transformé sa vie en fête quotidienne avec la série Who Is JOB, qui documente d’une manière un peu spéciale sa vie de trublion du Northshore.

Ce rôle, JOB l’a endossé avec sincérité. Pas question pour lui de devenir hipster, puritain, minimaliste : « tout le monde est devenu hipster et refuse presque de s’amuser. Who Is JOB, c’est comme Volcom ou Lost à la grande époque. Ça m’énerve que tout le monde soit devenu si sérieux. Je veux retrouver la vibe des années 1990 et 2000, quand être surfeur signifiait être un peu punk, un peu rock star. C’était tellement cool. »

 Alors que l'élite du surf arrive au Brésil pour le Oi Rio Pro, Jamie O'Brien s'éclate entre Pipeline et Sunset Beach.  Entre son "Supsquatch" sur lequel il était avec 7 potes, son changement de board dans le barrel ou ses différentes sessions tatouages, JOB est bel et bien de retour pour une nouvelle saison qui s'annonce électrique.

Teaser:

encore un peu 

 


Leave a comment

Comments will be approved before showing up.